l'Aéroport d'Albi en sursis

Toutes les discussions sur tout ce qui concerne l'aéronautique.
Avatar de l’utilisateur
DjMomo
Web designer
Web designer
Messages : 1566
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 16:07:52
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Maintenance Régionale Ajaccio
Section : Formation & DO/QST
Localisation : Ajaccio
Contact :

l'Aéroport d'Albi en sursis

Messagepar DjMomo » dim. févr. 13, 2005 13:01:34

La Dépêche du Midi a écrit :ALBI (81) - CHOISIRA, CHOISIRA PAS ? UN MOIS APRÈS AVOIR APPELÉ SES PARTENAIRES À PRENDRE UNE DÉCISION, LA CCI REPOUSSE LES DÉBATS SUR L'AVENIR DU SITE.
L'aéroport du Séquestre joue les prolongations


Dans un café de la ville, quelques anciens qui ont connu ou travaillé à l'aéroport Louis Gibert s'animent à l'évocation de son éventuelle fermeture. Ils ont du mal à s'y résoudre, tant ils y ont vécu d'aventures. Mais pour eux, « c'est fini, semble-t-il. Comme à Carmaux au moment de la fermeture des mines, une page va bientôt se tourner. » Et pourtant, rien n'est encore joué.

Début janvier, au vu d'études de marché peu encourageantes pour l'aéroport, Didier Gardinal, président de la Chambre de commerce et d'industrie d'Albi, estimait plus qu'urgent de prendre une décision rapide sur l'avenir du site au terme de dix années d'hésitations. « La CCI, la ville et le conseil général ne peuvent continuer à verser chaque année 244 000 euros de subventions pour financer le déficit », lançait-il, appelant ses partenaires à se prononcer à la fin du mois.
« IL FAUT REDISCUTER »

L'échéance écoulée, la CCI s'accorde finalement un nouveau sursis (1 ou 2 mois). « La chambre en discute depuis un an et demi, mais depuis début décembre, notre équipe a été modifiée à 80 % par les élections consulaires, il faut reprendre les discussions plutôt que de trancher à la légère », affirme Didier Gardinal, non sans contradiction avec ses précédentes déclarations.

À la mairie, Christine Desvoisins, en charge du dossier, explique que « la question n'a pas encore été soulevée (car) il faut attendre de connaître la décision de nos partenaires. Le dossier avance, sans plus ». Une façon détournée de dire qu'il s'enlise ? Michel Albarède, l'un des représentants du conseil général au Syndicat mixte de l'aéroport, pense que la lenteur des décisions s'explique autrement : « Politiquement, c'est une décision difficile. Passer auprès de la population comme celui qui a pris le premier l'initiative de fermer un aéroport n'est pas évident. Du coup, on attend que l'autre décide à sa place. En ce qui concerne le conseil général, il a toujours financé ce type de site. C'est à la mairie et à la CCI de choisir de le maintenir ou non. En tant que financeurs, nous ne pourrons que les suivre ».

En tout cas, le « camp des airs » a le temps de s'organiser. Le tout récent comité de défense de l'aéroport (1) grossit ses bataillons, passant en deux semaines de 15 à 200 adhérents.


LA DÉFENSE S'ORGANISE

À côté des sympathisants de l'Aéro-Club et de chefs d'entreprises utilisateurs, on croise dans ses rangs, quasiment au complet, la corporation des chauffeurs de taxis. « Il y a 18 ans que je fais ce métier, raconte Gérard Lorenzo. Grâce à l'aéroport, je me suis constitué une bonne clientèle. Je ne peux qu'être solidaire. »

Plusieurs partisans de l'aéroport estiment par ailleurs que la fermeture du lieu entraînerait inéluctablement, du fait des projets commerciaux du Séquestre (lire ITV de Gérard Poujade), la fin du circuit automobile, basé sur le même site. « L'homme politique qui prendra cette décision n'est pas encore né, s'écrie Bernard Gonella, président du circuit. En 2004, nous avons enregistré 149 jours d'activité, notre chiffre d'affaires annuel est de 750 000 € et depuis 2 ans, 2 millions d'euros d'argent public y ont été investis. Si l'aéroport fermait, nous avons des projets pour booster le circuit et implanter des entreprises de mécanique. » Quoi qu'il en soit, les vrais débats de fond n'ont pas vraiment commencé. Quant à la prise de décision…

Olivier Aubrée

(1) Contact du Comité de défense de l'aéroport, présidé par Bernard Debril : 05.63.81.88.43.


10 ans qu'il n'y a pas de ligne régulière (Albi - Rodez - Orly par TAT auparavant) sur l'aéroport d'Albi-Le Séquestre. La fermeture de l'aéroport entrainerait inéductablement les albigeois à se déplacer vers Toulouse, Castres ou Rodez (soit au minimum 40mn de route) pour se rendre sur Paris (2).
Et quand on voit qu'un projet de nouvel aéroport est en train de voir le jour dans la banlieue toulousaine à peine à 40 km d'Albi, on peut se demander à quoi pensent les autorités.
Fermer un aéroport pour en ouvrir un nouveau à quelques kilomètres plus loin... Sans commentaires.
Ce qui fait la spécificité de l'aéroport d'Albi, c'est qu'il se situe au coeur du circuit automobile, et comme il est dit dans cet article, la fermeture du terrain entrainerait forcément la fermeture du circuit... Ce dont les albigeois et les amateurs de sport auto et moto ne voudraient pas voir se réaliser...

Alors si vous aussi vous voulez soutenir le Comité de Défense de l'aéroport, vous pouvez les contacter par courrier ou par mail :
Comité de Défense de l'aéroport d'Albi - Le Séquestre
Aérodrome Albi - Le Séquestre
81990 LE SEQUESTRE
mail : cdaalbi [at] free [dot] fr

(2) : En décembre, la SNCF arrêtera le seul train direct vers Paris depuis Albi. Il faudra aller à Montauban ou Toulouse pour avoir un train pour Paris.
1 + 1 = 3 (voire plus...)

Venez me défier

Avatar de l’utilisateur
Manulegosny
Administrateurs
Administrateurs
Messages : 861
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 13:56:26
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNA/N
Section : Sub Telecom
Localisation : Athis Mons
Contact :

Messagepar Manulegosny » lun. févr. 14, 2005 2:00:36

C'est dramatique !
Samuel 02A

Avatar de l’utilisateur
Mastercar
Major
Major
Messages : 713
Enregistré le : mer. oct. 23, 2002 0:41:40
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNA/Nord
Section : Télécom/Téléphone
Localisation : Athis-Mons
Contact :

Messagepar Mastercar » lun. févr. 14, 2005 9:52:39

Autant la fermeture de la piste que celle du circuit, c'est extrêmement regrettable!
CRNA/Nord
Service Technique
Subdivision Télécom
Section Téléphone
Ca vous surprend du coup que j'ai une Ford Fiesta Image?

yoyo
Major
Major
Messages : 1194
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 15:53:56
IESSA : Non
Promotion : 02A
Affectation : DTI/CNS/CVL
Localisation : Toulouse
Contact :

Messagepar yoyo » lun. févr. 14, 2005 10:32:02

et parait il que l'etat est pour la decentralisation... qui devait permettre aux villes de s'emencipé

Ca me fait bien rire... mais heureusement qu'à Albi ils ont leur lycée d'agriculture, pour survivre :P
IESSA02A


DSNA/DTI/CNS/CVL à Toulouse
http://www.hockeyarena.net

défiez moi http://yonux.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
DEE_LDO
Fin connaisseur
Fin connaisseur
Messages : 136
Enregistré le : lun. juil. 14, 2003 19:22:51
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNAN
Section : ODA
Localisation : panam_mescouilles

Messagepar DEE_LDO » lun. févr. 14, 2005 10:41:50

et les mines...
Guess who's back in the motherfuckin house
With a fat dick for your motherfuckin mouth

Avatar de l’utilisateur
DjMomo
Web designer
Web designer
Messages : 1566
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 16:07:52
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Maintenance Régionale Ajaccio
Section : Formation & DO/QST
Localisation : Ajaccio
Contact :

Messagepar DjMomo » lun. févr. 14, 2005 14:35:56

yoyo a écrit :et parait il que l'etat est pour la decentralisation... qui devait permettre aux villes de s'emencipé

Ca me fait bien rire... mais heureusement qu'à Albi ils ont leur lycée d'agriculture, pour survivre :P


Yoyo, il n'y a pas que ca à Albi (on dirait que tu connais que ca d'ailleurs.... c sûr, tu as du jouer au Volley et/ou roller qu'au dit lycée). Une ville n'est pas résumée à une salle de sport que tu aurais pu fréquenter.
Comme le dit DEE_LDO, il y a l'Ecole des Mines, mais aussi des entreprises d'aéronautique (dont une qui a piquée un marché à Thalès pour de l'équipement pour l'armée), des entreprises de mécanique auto dont une se diversifie en réparant (en plus des camions et des bus) des rames de métro ou des wagons SNCF. A quelques kilomètres de là, une entreprise bosse pour l'A380...
Côté culture, tu as toute l'histoire des Albigeois et de leur Croisade à découvrir, ainsi que la vie de Toulouse Lautrec...

Albi n'est pas une petite ville de province qui vit de ses commerces habituels. Si Albi n'était pas attractive, pourquoi les prix des terrains continueraient-ils d'augmenter d'année en année, tout comme le nombre d'habitations à la périphérie ?

Et que je sache, ce n'est pas un lycée agricole qui fait vivre une ville. Va falloir que tu te renseignes un peu sur les prélèvements que tu as chaque année, de la part des impôts, tu sais la "taxe d'habitation"...
1 + 1 = 3 (voire plus...)

Venez me défier

Avatar de l’utilisateur
afp
Administrateurs
Administrateurs
Messages : 649
Enregistré le : ven. oct. 25, 2002 23:50:11
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Bale Mulhouse
Section : Radionav Télecom
Localisation : in the air

Messagepar afp » lun. févr. 14, 2005 15:17:15

wouh wouh wouh ! ne dîtes pas du mal de la cité natale de momo :)

(j'espère qu'il mord pas... :) :))
si ton corps refuse d'obéir, parles en à ton esprit il fera le nécessaire...

Avatar de l’utilisateur
Kiki
Expert
Expert
Messages : 436
Enregistré le : sam. nov. 08, 2003 22:58:38
IESSA : Oui
Promotion : 03A
Affectation : CDG
Section : RNAV
Localisation : surement à Reims, ou en vacances

Messagepar Kiki » lun. févr. 14, 2005 17:07:21

lol c'est kler, Momo a pas d'humour sur Albi :oops: (pire qu'un Corse si j'ose dire :lol: :twisted: )

Avatar de l’utilisateur
Manulegosny
Administrateurs
Administrateurs
Messages : 861
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 13:56:26
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNA/N
Section : Sub Telecom
Localisation : Athis Mons
Contact :

Messagepar Manulegosny » lun. févr. 14, 2005 19:18:04

Je viens de lire sur la chaine télé Alpha Charlie que le gouvernement voulait favoriser les aéroports régionaux... par le biais des compagnies low cost ! :~
Samuel 02A

yoyo
Major
Major
Messages : 1194
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 15:53:56
IESSA : Non
Promotion : 02A
Affectation : DTI/CNS/CVL
Localisation : Toulouse
Contact :

Messagepar yoyo » lun. févr. 14, 2005 20:10:11

DjMomo a écrit :
yoyo a écrit :et parait il que l'etat est pour la decentralisation... qui devait permettre aux villes de s'emencipé

Ca me fait bien rire... mais heureusement qu'à Albi ils ont leur lycée d'agriculture, pour survivre :P


Yoyo, il n'y a pas que ca à Albi (on dirait que tu connais que ca d'ailleurs.... c sûr, tu as du jouer au Volley et/ou roller qu'au dit lycée). Une ville n'est pas résumée à une salle de sport que tu aurais pu fréquenter.

Et que je sache, ce n'est pas un lycée agricole qui fait vivre une ville. Va falloir que tu te renseignes un peu sur les prélèvements que tu as chaque année, de la part des impôts, tu sais la "taxe d'habitation"...


heu et le smiley c pour les cons ?

Parce que maintenant qd on dit qq chose il faut citer toute l'histoire qui s'en suit... alors la cathedrale d'Albi, le terrain de foot de CFA, la mairie (tres belle d'ailleurs).... pour les dates faudra revenir je les connais pas...

hey ho Faut arreter un peu là... Combien de fois t'as critiqué Paris, combien de fois t'as plaisanter sur la corse...

Monsieur à vécu là bas, alors les autres ne peuvent pas en parler, comme MOI je suis capable de le faire...

Si tu me dis que t'as pas compris le ton de la plaisanterie, je vais avoir du mal à le croire
IESSA02A


DSNA/DTI/CNS/CVL à Toulouse
http://www.hockeyarena.net

défiez moi http://yonux.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Durgaenil
Modérateurs
Modérateurs
Messages : 159
Enregistré le : mar. févr. 24, 2004 20:19:00
IESSA : Non
Localisation : Strasbourg
Contact :

Messagepar Durgaenil » lun. févr. 14, 2005 20:33:54

on va mettre tout le monde d'accord: pensez a mulhouse....
c'est bon, tout le monde pense la meme chose, tout le monde (ou presque) est content, c'est pas beau la vie?
mouahahahahahahahahahahhha (ca vaut bien 3 smileys ca)
Defends la veuve contre l'orphelin
Image

Avatar de l’utilisateur
DjMomo
Web designer
Web designer
Messages : 1566
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 16:07:52
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Maintenance Régionale Ajaccio
Section : Formation & DO/QST
Localisation : Ajaccio
Contact :

Messagepar DjMomo » lun. févr. 14, 2005 20:58:09

Désolé Yoyo, moi je critique pas Paris... :mrgreen:

PS : Je t'aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaime yoyo :)
1 + 1 = 3 (voire plus...)

Venez me défier

yoyo
Major
Major
Messages : 1194
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 15:53:56
IESSA : Non
Promotion : 02A
Affectation : DTI/CNS/CVL
Localisation : Toulouse
Contact :

Messagepar yoyo » lun. févr. 14, 2005 21:06:29

Mais oui ma valentine moi aussi je t'aime
IESSA02A


DSNA/DTI/CNS/CVL à Toulouse
http://www.hockeyarena.net

défiez moi http://yonux.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
Kiki
Expert
Expert
Messages : 436
Enregistré le : sam. nov. 08, 2003 22:58:38
IESSA : Oui
Promotion : 03A
Affectation : CDG
Section : RNAV
Localisation : surement à Reims, ou en vacances

Messagepar Kiki » mar. févr. 15, 2005 1:00:17

Durgaenil a écrit :on va mettre tout le monde d'accord: pensez a mulhouse....
c'est bon, tout le monde pense la meme chose, tout le monde (ou presque) est content, c'est pas beau la vie?
mouahahahahahahahahahahhha (ca vaut bien 3 smileys ca)


dis pas ça, tu vas vexer les nouveaux Balais :lol:

Avatar de l’utilisateur
Mastercar
Major
Major
Messages : 713
Enregistré le : mer. oct. 23, 2002 0:41:40
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNA/Nord
Section : Télécom/Téléphone
Localisation : Athis-Mons
Contact :

Messagepar Mastercar » mar. févr. 15, 2005 1:58:13

Et la dérive du post dans tout ça? :?
CRNA/Nord

Service Technique

Subdivision Télécom

Section Téléphone

Ca vous surprend du coup que j'ai une Ford Fiesta Image?

Avatar de l’utilisateur
DEE_LDO
Fin connaisseur
Fin connaisseur
Messages : 136
Enregistré le : lun. juil. 14, 2003 19:22:51
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNAN
Section : ODA
Localisation : panam_mescouilles

Messagepar DEE_LDO » mar. févr. 15, 2005 10:15:07

Parisien tête de chien !!!
Parigo tête de veau !!!
Guess who's back in the motherfuckin house

With a fat dick for your motherfuckin mouth

Avatar de l’utilisateur
Mastercar
Major
Major
Messages : 713
Enregistré le : mer. oct. 23, 2002 0:41:40
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNA/Nord
Section : Télécom/Téléphone
Localisation : Athis-Mons
Contact :

Messagepar Mastercar » mar. févr. 15, 2005 10:57:09

Productif je vois! :lol: :lol:
Bon, les gens, c'est trop vous demandez de rester dans le fil du sujet?

C'est pas un sujet cloaquedonc prière de rester dans le sujet sinon suppression des posts, merci d'avance :wink:
CRNA/Nord

Service Technique

Subdivision Télécom

Section Téléphone

Ca vous surprend du coup que j'ai une Ford Fiesta Image?

Avatar de l’utilisateur
DjMomo
Web designer
Web designer
Messages : 1566
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 16:07:52
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Maintenance Régionale Ajaccio
Section : Formation & DO/QST
Localisation : Ajaccio
Contact :

Messagepar DjMomo » mar. févr. 15, 2005 15:11:28

Mastercar (que je remercie) a prévenu...
1 + 1 = 3 (voire plus...)

Venez me défier

Avatar de l’utilisateur
DjMomo
Web designer
Web designer
Messages : 1566
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 16:07:52
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Maintenance Régionale Ajaccio
Section : Formation & DO/QST
Localisation : Ajaccio
Contact :

Messagepar DjMomo » sam. févr. 26, 2005 11:13:44

La Dépêche a écrit :La pression s'accroît sur les ailes de la CCI


Le comité de défense de l'aéroport d'Albi monte en puissance. Partis à 15 au mois de janvier, ils sont aujourd'hui plus de 350 adhérents et tiendront des stands d'information demain matin sur le marché et dans l'après-midi, dans la rue Timbal. Appelés à la rescousse, plusieurs membres de la Fédération nationale aéronautique, anciens pilotes passés par Albi, ont rejoint les rangs du collectif.

Ces deux dernières semaines, ils ont rencontré deux des trois membres du Syndicat mixte aux mains desquels se joue le sort de l'aéroport : le conseil général du Tarn et la mairie d'Albi. Selon Bernard Debril, président du comité, « leur position est à la fois simple et habile tactiquement » : « ils bottent gentiment en touche et affirment qu'ils régleront leur pas sur la décision du troisième financeur, en l'occurrence la chambre de commerce et d'industrie. »
« RÉPARTITION INÉGALE DES SUBVENTIONS »

En somme, toute la pression du choix de maintenir ou non le site semble désormais reportée sur la CCI. Une réunion avec Didier Gardinal, président de la chambre, est d'ailleurs programmée en fin de semaine prochaine. Début janvier, c'est ce dernier qui avait lancé « la bataille » en demandant à ses partenaires de prendre une décision rapide sur l'avenir de l'aéroport et en évoquant le premier une éventuelle fermeture du site.

Depuis, il s'est rétracté, affirmant qu'il était encore trop tôt et qu'il était préférable de réfléchir encore quelques mois. « Le débat sur l'aéroport est encore en cours, confirme José Luis Fernandez, directeur général de la CCI et secrétaire général du syndicat mixte. En revanche une chose est sûre : la CCI est de moins en moins encline à accepter que la part de subventions qu'elle verse au site soit aussi importante que celles versées par le conseil général et la ville, qui ont des gros budgets, sans commune mesure avec la CCI (ndlr : sur les 244.000 euros de subventions annuelles, chaque partie paye un tiers. »

Au bénéfice de ces fines positions de stratèges, le débat sur l'aéroport semble donc repoussé aux calendes grecques. Alors que la prochaine assemblée de la CCI est programmée le 21 mars, le sujet ne devrait pas être soulevé à moins que le syndicat mixte (conseil général, ville, CCI) réussisse à organiser une rencontre d'ici là. Or, aucune date n'a encore été fixée à ce jour.
DIPLOMATIE AÉRIENNE

Sans attendre leur entretien à la CCI, les défenseurs de l'aéroport se sont en tout cas empressés d'éditer une « plaquette de combat » adressée à l'ensemble des décisionnaires (lire article ci-dessous). Diplomate, Bernard Debril affirme qu'il ne s'agit nullement d'une cabale ni de fustiger la CCI, bien au contraire : « Si les membres de la chambre de commerce finissent par voter le maintien du site, il ne faudra pas considérer cela comme une volte-face. Le président de la CCI a au moins eu le courage de mettre les pieds dans le plat et de refuser que le dossier de l'aéroport s'enlise dans le statu quo. Nous sommes d'accord avec lui quand il évoque l'option d'une redynamisation du site. » Par un retour tactique à l'envoyeur, la balle est donc désormais bel et bien dans le camp de la chambre de commerce et d'industrie.

Olivier Aubrée
_____________________________________________________
Un peu d'histoire autour de l'aviation albigeoise

1910 : création du champ d'aviation d'où décolla Louis Gibert pour la première fois.
1933 : création de l'aéroport d'Albi au Séquestre.
1967 : signature d'une convention Etat-ville d'Albi, suivie l'année suivante d'une convention ville d'Albi-chambre de commerce et d'industrie.
1969 : construction d'une piste de 800 mètres et installation d'un taxiway, d'un parking et de hangars.
1974 : allongement de la piste à 1.380 mètres.
1975 : création des lignes régulières Paris-Orly et Lyon.
1980 : création du syndicat mixte de gestion du site (mairie, conseil général, CCI).
1981 : agrandissement du parking voitures (100 places disponibles).
1982-1994 : nombreux achats et installations dont camions incendie et station météo départementale.
1995 : arrêt de la ligne régulière vers Paris-Orly.
2004 : sur 1.500 mètres de piste, 13 .440 mouvements d'avions (44/jour en moyenne), 4.262 passagers transportés (14/jour en moyenne). Il ne reste plus que trois salariés.
_____________________________________________________
Le plan de campagne du comité des airs

Le Comité de défense de l'aéroport d'Albi (CDAA) a envoyé un « mémorandum » à tous les élus de la chambre de commerce et d'industrie. Véritable pamphlet, il développe une série d'arguments en faveur du maintien du site. Leurs « preuves » par 5 :

1- Il n'y a pas de gâchis d'argent public : le déficit d'exploitation 2004 est de 208.000 €, soit un coût par habitant du Tarn-Nord qui ne dépasse pas 1,38 €. S'il fallait aujourd'hui reconstruire l'outil existant de A à Z, cela coûterait 45 millions € d'investissements. Et puis 244.000 € de subventions annuelles, c'est une goutte d'eau dans le budget des trois financeurs (exemple : la ville d'Albi dispose de 1,5 million € et dépense 70.000 € pour l'aéroport.

2- L'aéroport est un frein à l'enclavement d'Albi, à l'heure où la fin du train de nuit Paris-Albi est programmée fin 2005.

3 - La carte de l'aviation d'affaires reste à jouer, ainsi que celle des entreprises liées à l'aéronautique. À titre de comparaison, l'aéroport de Bourges, menacé lui aussi de fermeture en 2001, a obtenu l'installation de la SMA, du groupe Renault sur le site.

4 - L'aéroport est un instrument de service public. Il sert à promouvoir des événements sportifs (Tour de France cycliste, Tour de France aérien jeunes pilotes, Tour de France avions très légers…) et encourage le tourisme (en 2004, il y aurait eu 233 mouvements d'avions privés étrangers enregistrés, et des aéroclubs britanniques seraient de plus en plus attirés par le site).

Enfin, il sert aux interventions d'urgence (ravitaillement des bombardiers d'eau en cas d'incendie, aire d'atterrissage pour les appareils du Samu en cas d'accident grave…).

5 - C'est un lieu de formation au pilotage amateur et professionnel, en partenariat avec des établissements scolaires d'Albi, Carmaux, Gaillac et Lavaur, dont les élèves peuvent présenter le BIA (brevet d'initiation aéronautique). En 4 ans, 207 sur 245 candidats l'ont obtenu.
1 + 1 = 3 (voire plus...)

Venez me défier

Avatar de l’utilisateur
Mastercar
Major
Major
Messages : 713
Enregistré le : mer. oct. 23, 2002 0:41:40
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNA/Nord
Section : Télécom/Téléphone
Localisation : Athis-Mons
Contact :

Messagepar Mastercar » dim. févr. 27, 2005 20:52:41

Question conne, n'y a-t-il pas moyen de transférer le trafic turbopropulseur de Blagnac sur la plate-forme d'Albi?
Ok, ça fait une trotte pour faire Toulouse - Albi, mais bon?

Et réouvrir une ligne Orly-Albi en ATR (42 ou 72) justement?
Quand je vois Airlinair qui semble avancer qu'ils ont les appareils et pas les lignes pour les exploiter au mieux, peut-être y a-t-il un marché à prendre?
CRNA/Nord

Service Technique

Subdivision Télécom

Section Téléphone

Ca vous surprend du coup que j'ai une Ford Fiesta Image?

Avatar de l’utilisateur
DjMomo
Web designer
Web designer
Messages : 1566
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 16:07:52
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Maintenance Régionale Ajaccio
Section : Formation & DO/QST
Localisation : Ajaccio
Contact :

Messagepar DjMomo » lun. févr. 28, 2005 15:47:47

Y'a plein de possibilités avec une piste béton de plus de 1300m et un ILS CAT.1...
1 + 1 = 3 (voire plus...)

Venez me défier

yoyo
Major
Major
Messages : 1194
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 15:53:56
IESSA : Non
Promotion : 02A
Affectation : DTI/CNS/CVL
Localisation : Toulouse
Contact :

Messagepar yoyo » lun. févr. 28, 2005 16:02:54

le trafic passager, c'est peut etre delicat de le transferer, mais le fret, pourquoi pas
IESSA02A


DSNA/DTI/CNS/CVL à Toulouse
http://www.hockeyarena.net

défiez moi http://yonux.labrute.fr

Avatar de l’utilisateur
DjMomo
Web designer
Web designer
Messages : 1566
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 16:07:52
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Maintenance Régionale Ajaccio
Section : Formation & DO/QST
Localisation : Ajaccio
Contact :

Messagepar DjMomo » mar. mars 01, 2005 23:49:28

La Chambre de Commerce et d’Industrie d’Albi préconise la fermeture de la plate forme aéroportuaire d’Albi- Le Sequestre estimant certainement sans intérêt cet équipement structurant légué par nos ancêtres et dont nous prendrions la décision de priver nos enfants et les générations à venir sans espoir d’un retour en arrière.
Cette décision si elle devait être entérinée par les partenaires du Syndicat Mixte en charge de la gestion de l’aéroport (CCI, Mairie d’Albi, Conseil Général), serait un double non sens économique.
Premièrement parce qu’elle priverait le nord du Tarn d’un atout d’attractivité pour les chefs d’entreprise qui, dans ce siècle où l’aviation d’affaire connaît un grand essor, choisissent de préférence le jet privé pour leurs déplacements professionnels plutôt que les lignes régulières, la route ou le fer.
Deuxièmement parce que la fermeture de l’aéroport condamne à plus ou moins long terme le circuit automobile.
Mettre en avant qu’une étude lancée l’année dernière concernant l’aménagement d’un aéroport départemental qui, entre autre représenterait plus de 11 M euros d’investissement, n’est pas favorable à l’aéroport albigeois est un faux argument. Car contrairement aux années
60 /70 où le désenclavement aérien apparaissait comme la seule alternative à l’endémique enclavement routier qui pénalisait le développement économique du Tarn et donc pouvait justifier la création d’une telle structure (elle n’est jamais sorti des cartons) aujourd’hui plus personne de sérieux ne demande un tel aménagement. Avec la plate forme de Labruguière jouant son rôle pour le sud du département et Blagnac à moins d’une heure d’autoroute de toute la moitié ouest du département, qui pourrait justifier une telle revendication, encore qu’il faudrait aussi répondre à la question : combien cela coûterait et pourquoi faire.
Ensuite la menace sur le circuit est réelle car qui fera croire que cette importante réserve foncière " libérée " puisse rester en l’état lorsqu’on s’imagine sa valeur marchande dès lors qu’elle ne manquerait pas d’êtres convoitée par des investisseurs aussi bien immobiliers qu’industriels.
On se surprendrait d’ailleurs déjà à rêver dans le giron des dirigeants du Grand Prix Automobile à un afflux d’entreprises opérant dans le milieu du sport mécanique désireuses de s’installer intra-muros le circuit sous réserve d’aménagements en facilitant l’accès. Outre l’investissement que cela représenterait notamment en matière de sécurité, même si le circuit ne sera jamais permanent, que l’on veuille bien nous citer un seul circuit au monde ceinturant des zones bâties dédiées à des activités industrielles ou à l’immobilier.
En réalité on peut facilement subodorer que le projet de fermeture de la plate forme aéroportuaire est lié à cette valeur marchande dont certains peuvent souhaiter tirer bénéfice.
Il suffit de le dire clairement.
Jouer avec les atouts
Faut il rappeler que l’aérodrome d’Albi, à l’instar de celui de Castres et pour des raisons économiques identiques, a bénéficié d’équipements techniques aéronautiques performants que nécessitait l’ouverture au trafic passagers.
Ils ont le mérite d’exister, d’êtres opérationnels et surtout d’êtres totalement amortis. Ils permettent d’accueillir dans de bonnes conditions de sécurité des avions dit de troisième niveau (aviation d’affaire et aéro-clubs).
Le prix de l’entretien des installations en l’état et plus particulièrement de la piste n’est pas un argument qui tienne la route. La piste n’est pas dans un état tel qu’elle nécessiterait dans l’urgence des investissements importants. Si cet argument budgétaire est retenu, nombreux sont les équipements implantés dans le nord du Tarn qui ont du souci à se faire car aussi budgétivores sinon plus que les installations d’Albi le Sequestre. Exemple le circuit automobile qui reçoit en permanence des deniers publics pour financer ses aménagements. Ne parlons pas de Cap Découverte. Lorsque les deniers publics sont sollicités pour financer des investissements, le premier devoir est de tenter de faire en sorte qu’ils ne soient pas jetés aux orties sans autre forme de procès.
Bref Albi bénéficie d’un équipement structurant qu’il faut adapter aux impératifs économiques d’aujourd’hui et de demain… On ne ferme pas une route au motif qu’elle ne reçoit pas un trafic suffisant.
Certes lorsqu’on veut noyer son chien on dit qu’il a la rage.
Peut-on penser que l’aéroport albigeois aurait attrapé une " rage budgétivore" telle qu’il est urgent de le rayer de la carte d’un trait de plume.
Question : A –t-on pensé à vendre aux investisseurs potentiels Albi (et sa région) avec ses atouts que sont une ville moyenne offrant une très bonne qualité de vie, les principaux aéroports européens à moins de deux heures, située à moins d’une heure d’autoroute de Toulouse et de son aéroport international, la mer et la montagne à quelques encablures.
Voilà peut-être une voie à explorer avant de commettre l’irréparable, car sans son aéroport, Albi sera rabaissée au rang de ville ordinaire.
Il faut espérer que la raison l’emportera dans la mesure où pour décider de l’avenir de l’Aéroport Albi le Séquestre il faut être trois.
1 + 1 = 3 (voire plus...)

Venez me défier

Avatar de l’utilisateur
DjMomo
Web designer
Web designer
Messages : 1566
Enregistré le : mar. oct. 22, 2002 16:07:52
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : Maintenance Régionale Ajaccio
Section : Formation & DO/QST
Localisation : Ajaccio
Contact :

Messagepar DjMomo » mer. mars 02, 2005 20:39:19

La dépêche a écrit :LE FAIT DU JOUR. UN INCENDIE S'EST DÉCLARÉ À 4H30, HIER, DANS UN HANGAR PROCHE DE L'AÉRO-CLUB. COURT-CIRCUIT OU ACTE CRIMINEL ? ENQUÊTE EN COURS.

Les ateliers de l'aérodrome détruits


La température très basse contrastait avec la forte chaleur dégagée par l'incendie qui était en train de ravager les ateliers de maintenance de l'Aéroport du Séquestre. Il était 4 h 30 (lundi 28/02, Nd DjMomo) environ lorsque l'alerte a été donnée au centre de secours principal. Dès l'arrivée d'une quinzaine de sapeurs-pompiers à bord de trois engins d'incendie, les deux ateliers étaient totalement embrasés. À l'intérieur, plus aucun espoir de sauver le véhicule ainsi que les nombreux outils entreposés pour l'entretien de l'aérodrome ainsi que le matériel du club d'aéromodelisme. Les sapeurs-pompiers ont fait preuve de la plus grande prudence en raison de la présence de peintures et solvants dans les locaux en feu. Par une température de moins 10°, ils ont aussitôt arrosé les structures métalliques afin d'éviter que l'incendie ne se propage à l'aire de stockage de carburant pour avions ainsi qu'à l'entrepôt où sont parqués huit avions et un Fouga Magister. Leurs efforts ont été récompensés puisque les flammes ont été contenues et que la charpente ne s'est pas effondrée. Vers 7 heures, hier, tout danger de propagation ou de reprise était écarté.
LES AVIONS SAUVÉS

« Nous avons bien protégé cette partie-là. Nous avons refroidi la structure métallique afin d'éviter qu'elle ne se plie et que tout s'effondre. Car tout est solidaire dans le hangar. Tout a résisté. Il a fallu aussi être vigilant avec le gel et laisser tourner les pompes », explique le capitaine Laurent Massol, adjoint au commandant du centre de secours. Sur place, il ne reste plus que d'immenses plaques de verglas qui reflètent la noirceur des ateliers détruits par les flammes.

Sur le tarmac, le président de la CCI et du syndicat mixte, Didier Gardinal: « On ne sait pas ce qui a pu se passer dans les ateliers. Nous attendons les rapports de l'enquête ». Sur place, les techniciens d'investigation criminelle (TIC) de la gendarmerie procèdent aux premiers relevés. Le portail a été fracturé. Les sapeurs-pompiers expliquent qu'ils ont dû faire sauter la serrure pour intervenir plus efficacement. Les enquêteurs font le tour du bâtiment et examinent la petite porte située à l'arrière, près de l'aire de stockage du carburant. Elle donne sur une autre pièce entièrement détruite par les flammes.

Pendant ce temps, les sapeurs-pompiers finissent de noyer les abords des hangars et rangent leur matériel.

Les membres de l'Aéro-Club ouvrent les grands portails et s'attendent au pire. Par chance, un mur mitoyen a servi de coupe-feu et la charpente commune a tenu le coup. Ils sortent un à un les avions du club et de particuliers entreposés. Certains sont noircis par la poussière et la fumée.

« On s'en sort bien, lance le chef pilote, Philippe Langlois. Les avions semblent intacts (ndlr: un a été endommagé) et les bureaux sont un peu noircis. Depuis 30 ans qu'on est là, on n'a jamais brûlé. On monte un comité de défense et ça brûle, ajoute-t-il sur le ton de la boutade. Mais on va quand être très attentifs à la suite de l'enquête ».

Rien ne permet encore de privilégier l'hypothèse criminelle ou accidentelle. Les prélèvements effectués sur place parleront, sans doute, bientôt.


Dans le contexte, on peut se poser de nombreuses questions sur l'origine de cet incendie....
1 + 1 = 3 (voire plus...)

Venez me défier

Avatar de l’utilisateur
Mastercar
Major
Major
Messages : 713
Enregistré le : mer. oct. 23, 2002 0:41:40
IESSA : Oui
Promotion : 02A
Affectation : CRNA/Nord
Section : Télécom/Téléphone
Localisation : Athis-Mons
Contact :

Messagepar Mastercar » mer. mars 02, 2005 21:05:14

Oui, c'est clair, attendons les premières conclusions de l'enquête, mais c'est navrant, je n'oublierai pas l'Express qui nous aura permis de prendre de superbes photos au Grand Prix d'Albi 2004 :(
CRNA/Nord

Service Technique

Subdivision Télécom

Section Téléphone

Ca vous surprend du coup que j'ai une Ford Fiesta Image?

Dinou
Débutant
Débutant
Messages : 1
Enregistré le : sam. mai 12, 2012 4:25:55
IESSA : Non
Promotion : Pas IESSA

Re: l'Aéroport d'Albi en sursis

Messagepar Dinou » sam. mai 12, 2012 4:40:11

Des nouvelles sur cet aéroport ? :tous: :tous: :tous: :tous: :tous: :tous: :tous:


Retourner vers « AéroNews »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité